Mobirise Web Site Builder

Quand métier rime avec passion

Chez Deux gars dans l’pétrin, on est boulanger de père en fils, même si l’un et l’autre n’ont pas grandi sur le sol québécois, c’est cette terre d’adoption que Lionel Ducreau, le fils, a choisie pour s’établir et pour y vivre sa passion du pain, cet accompagnement de tous les repas si cher aux Français et si bon au goût, lorsque sa fabrication est faite selon les règles de l’art. Chez les Ducreau père et fils, on ne lésine ni sur l’ardeur à la tâche, ni sur la qualité des pains fabriqués chaque jour, et encore moins sur la convivialité qui préside à l’accueil du client. Bienvenue au fournil et que cette découverte soit savoureuse!

Deux gars dans l’pétrin ou l’art du pain

L’un des facteurs ayant motivé Lionel dans la reprise de la boulangerie, c’est le matériel qui s’y trouvait et correspondait exactement à celui utilisé par son père, en France. Lionel y a vu l’occasion idéale — son salut, comme il le dit si bien — qui allait lui permettre de fabriquer un produit de qualité, un pain qui aurait du goût et qui se démarquerait par sa fraîcheur. Fort de son apprentissage et de l’expérience acquise auprès de son père, il allait pouvoir utiliser les techniques paternelles et les adapter au moule québécois, pour offrir à sa clientèle un pain à la saveur unique parfaitement maîtrisée. Il souligne d’ailleurs que la boulangerie porte bien son nom, car, pour lui, les deux gars, ce sont les Ducreau père et fils, un juste retour des choses en forme de clin d’œil.

Secrets d’artisan

Tout artisan veille jalousement sur ses secrets, mais notre boulanger-pâtissier expose les siens quotidiennement, au travers des produits proposés dans les panières, les corbeilles et les plateaux des comptoirs du magasin. Pour Lionel, qualité et saveur du pain riment d’abord avec fraîcheur, un principe bien connu en France qu’il souhaite inculquer à ses clients, en les habituant à l’idée de produits frais du matin que l’on vient acheter chaque jour. Pour ce passionné, rien de tel que la bonne odeur accueillante des baguettes et des viennoiseries à l’ouverture de la boulangerie, une garantie qui met l’eau à la bouche. Il souhaite faire découvrir « autre chose que le prêt à manger et montrer aux gens que le pain, ce n’est pas que du mou et du caoutchouc », comme il le rappelle.

Secrets de commerçant

Derrière l’artisan-boulanger-pâtissier de Deux gars dans l’pétrin se cache également un commerçant qui place le client au centre de ses préoccupations. Là aussi, Lionel applique des principes en accord avec la vision altruiste et humaine qu’il a de son métier. Le premier réside dans la convivialité qui préside à l’accueil des clients. Ce mot d’ordre que chaque membre de l’équipe a en tête insuffle une énergie sympathique dans le magasin, pour le client qui vient juste acheter une baguette ou celui qui décide d’y faire une pause pour manger. La convivialité passe par l’incitation à découvrir les produits et à profiter de l’ambiance à la française que Lionel a instaurée dans son commerce. Comme il le dit lui-même, il passe la majorité de son temps à la boulangerie-pâtisserie et il voulait s’y sentir comme chez lui en recréant un petit coin de son pays natal au cœur de Saint-Jérôme.

L’implication dans la communauté

Outre le fait d’être un artisan-commerçant visionnaire, Lionel est un entrepreneur qui s’implique dans sa communauté et qui est fier de contribuer au développement de sa ville. En citoyen conscient des atouts de Saint-Jérôme, il apprécie les efforts et le dynamisme de la mairie pour faire évoluer positivement l’image de la ville au travers, notamment, de projets phares tels que le Quartier des arts et du savoir, la revalorisation de la place du Curé Labelle ou l’aménagement des jardins urbains en bordure de la Rivière du Nord. Très sensible à la problématique du centre-ville que les gens délaissent au profit des centres commerciaux et au mécontentement qui montait chez ses pairs, Lionel s’est mobilisé en tant qu’artisan-commerçant aux côtés de Michel Métivier, le directeur général de la Chambre de commerce de Saint-Jérôme, pour régler le problème de stationnement payant qui n’incitait pas les gens d’affaires, les citoyens et les étudiants à venir au centre-ville faire leurs achats ou prendre leur pause de midi. L’effet dissuasif du prix des parcomètres fut au centre des revendications des artisans-commerçants, les restaurateurs souhaitant, notamment, un stationnement gratuit de 12 h à 13 h 30 pour revitaliser leur secteur. Lionel et ses collègues commerçants demandèrent donc des places de stationnement gratuit d’une durée de 30 minutes réparties dans le centre-ville de Saint-Jérôme, pour que les gens puissent y faire leurs courses, sans la contrainte du paiement. La stratégie proposée et mise en place s’avère efficace, car il y a toujours une place disponible pour le client et les artisans-commerçants ressentent déjà l’effet bénéfique de cette mesure incitative qui favorise l’achat au centre-ville. Mandatés par la mairie au bout de 2 à 3 mois, Lionel et Michel Métivier sont allés évaluer le système, son implantation et son impact sur la population, par le biais de discussions avec les citoyens sur place. L’effet positif est ressenti par tout le monde, utilisateurs et artisans-commerçants.

Crédit photos : TopoLocal Saint-Jérôme, © 2015 — de gauche à droite : Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, Lionel Ducreau et Michel Métivier, directeur général de la Chambre de commerce de Saint-Jérôme

Grâce à la qualité de ses produits, à son implication dans la communauté jérômienne et à ses valeurs humaines, Lionel peut être fier de la progression ascendante de sa boulangerie-pâtisserie. Certes, il a encore des étapes à franchir pour consolider les assises de son commerce, mais il a mangé son pain noir et n’a plus qu’à nous régaler avec le sien. Chez Deux gars dans l’pétrin, le pain, c’est le quotidien sans cesse renouvelé et il est bien différent de celui que l’on trouve ailleurs. C’est un pain authentique, un pain qui a du goût, du caractère, car dedans il y a l’âme de son artisan-boulanger qui déploie, chaque nuit, tout un art pour offrir une fraîcheur et une saveur inimitables, grâce à son savoir-faire mis au service de la tradition boulangère.

SUIVEZ - NOUS